http://www.clicanimaux.com

Il suffit d'un clic pour nourrir gratuitement un animal abandonné !

Magali (Robert NYEL)

Robert Nyel nous a quittés le 26 novembre 2016

 

Merci de m'avoir laissé ton plus précieux héritage à mes yeux :

Ce don pour l'écriture de chansons, même si je n'ai pas ton talent...

Tu as toujours été et resteras toujours dans mon cœur et mes pensées ! 

 

Pourquoi un texte qui n'est pas de moi ?
Tout simplement parce que c'est "le tube" (de 1962 !) de mon papa, à qui je dois mon goût pour l'écriture et la musique.

Robert NYEL / Gaby VERLOR, interprété par Robert NYEL

45t magali

 Magali, Magali,
Qu'est-ce qui m'a pris de t'emmener
Aux Saintes Maries de La Mer
Ah si j'avais pu deviner
Que le malheur était dans l'air
Magali
Tu as préféré les guitares
Au son des fifres et tambourins
La farandole provençale
Ne me donnera plus la main

Refrains 1 & 2 :

Entendi leï tambournaïre
Emé leï fifre per dansa
L'amour que pourra pas se taïre
E ne jamaï se repaua
Magali
E lou souleu de la Camargo
Mi fa tan mau au foun d'au cuor
Qué si ridé iou que mi narguo
Es besaï l'ouo de ma muor

 Magali, Magali,
Qu'est-ce qui t'a pris de t'en aller
Pour le pays de nulle part
Parc' qu'un gitan t'a regardée
En faisant chanter sa guitare
Magali
Toute la Crau résonne encor
D'Arles et de Nîmes jusqu'à Marseille
De ma voix qui criait si fort
Que j'ai gardé mal aux oreilles

Au refrain

Magali, Magali
Sous le soleil de la Provence
Ma tête est prête à éclater
J'entends les fifres qui s'avancent
Rien ne peut plus les arrêter
Magali
Ma tête cogne encor plus fort
Le soleil n'a plus de pitié
Qu'est-ce qui t'a pris de me quitter
Oh, Magali, dansons encor...

Refrain 3 :

Entendi leï tambournaïre
Emé leï fifre per dansa
L'amour que pourra pa se taïre
E ne jamaï se repaua
Magali
E lou souleu de la Camargo
Nous va tan ben cuo dansen
Embrasse mi que ti regardo
Oh Magali, dansen ensen, dansen ensen, ensen

 

REFRAINS EN FRANÇAIS :

Refrain 1 :

Oh Magali, tu te rappelles
Ces tambourins comme ils sonnaient
La farandole était si belle
Jusqu'à l'espère, on l'a dansée
Magali
Depuis trois jours dans la Camargue
Je te réclame sans arrêt
Avec ce soleil qui me nargue
En tournoyant dans les cyprès

Refrain 2 :

Oh Magali, que tu me manques
Voici déjà les tambourins
La farandole est impatiente
De nous revoir main dans la main
Magali
Et le soleil de la Camargue
Se moque de me voir languir
Oh je t'en prie, si tu t'attardes
Les tambourins vont repartir

Refrain 3 :

Oh Magali, je te retrouve
Ne me refuse plus ta main
La farandole enfin s'entrouvre
Nous danserons jusqu'au matin
Magali
Et toute entière la Camargue
Fait résonner cent mille accords
Sous le soleil qui nous regarde
Oh, Magali, dansons encor, dansons encor, encor

Commentaires (24)

1. RAOUX Marie-Anne 12/01/2018

Bonjour,
Avec beaucoup de retard j'apprends le décès de votre père, la chanson Magali fait partie de ma jeunesse et à l'occasion d'un voyage en Corse de notre chorale, nous souhaitions l’interpréter en choeur mais je ne trouve nulle part la partition même pour l'acheter, pouvez vous m'aider ?
Elle représente tellement la Provence, la Camargue et toutes les belles choses de notre Pays Provençal.
D'avance merci
Marie-Anne Raoux

=> Frédéric NYEL : Bonjour Marie-Anne.
Je vous réponds par Email.

2. Farris 10/12/2016

Bonsoir Frédéric
Je tiens en premier lieu à vous présenter mes plus sincères condoléances.
C’est avec beaucoup de tristesse que j’ai appris le décès de Robert Nyel nous avons assisté mon épouse et moi à la cérémonie à la cathédrale de Grasse le 1er décembre où un bel hommage lui a été rendu par la fille de Gaby Verlor, et l’ancien maire de la ville Jean pierre Leuleux aujourd’hui sénateur des Alpes Maritimes,
Encore une page qui se tourne, mais votre père restera toujours présent dans ma vie et je prend toujours autant de plaisir à écouter tous ces disques.
Amitiés

=> Frédéric NYEL :
Bonjour Robert.
Merci de votre message qui me touche.
J'ai pu entendre aussi les hommages émouvants que Catherine Verlor et Jean-Pierre Leleux ont rendus à mon père.
Je souhaite désormais ne jamais le décevoir dans mes écrits...
Musicamicalement.

3. Frédéric NYEL 03/12/2016

À celles et ceux qui atterriraient ici au hasard de recherches sur internet, et qui ne le sauraient pas encore, Robert NYEL nous a quittés le 26 novembre dernier à l'âge de 86 ans, 5 ans jour pour jour après avoir reçu la distinction de Chevalier dans l'Ordre des Arts et des Lettres (https://youtu.be/DlldzNfe5Ag).
J'espère qu'il a retrouvé Gaby Verlor pour écrire d'autres belles chansons ensemble...

4. Irr Anne-Marie 30/12/2014

Bonjour,

Quand j'ai vu que vous aviez écrit un texte intitulé Belle je me suis précipitée pour le lire car votre père avait lui aussi écrit un texte du même nom. Mais ces deux textes sont à l'opposé l'un de l'autre ! La poésie du fils et celle du père ne sont tellement dissemblables.
J'avais eu l'occasion d'écouter cette chanson enregistrée sur cassette avec d'autres titres tels que "une longue maladie", "comment vais-je vivre, comment", etc.... et je l'avais beaucoup aimée. Robert Nyel m'avait d'ailleurs promis de me faire une copie de cette cassette et cela fait 25 ans que je l'attends ....
Je ne perds pas espoir, il s'en souviendra peut-être un jour !!!!

Bonne et heureuse année à vous et félicitations pour vos textes, même s'ils me parlent moins que ceux de votre père.

=> Frédéric NYEL : Merci Anne-Marie de votre re-passage ici. Je vais tenter de ce pas de rafraîchir la mémoire de l'intéressé... qui sait ?! :)
Je suis toujours ravi que les chansons de Robert parlent à qui sait les écouter.
Concernant "ma" Belle, j'avais 16 ans lorsque j'ai écrit ce texte, sans doute avec la naïveté de mon adolescence...? Merci d'avoir pris le temps de me lire.

5. IRR Anne-Marie 24/04/2014

J'ai bien connu Robert Nyel il y a longtemps, il a eu la gentillesse de me dédicacer toutes mes pochettes de 45 et 33 tours, seule la dernière (après l'apocalypse) ne l'est pas. J'écoute toujours avec autant de plaisir ses chansons qui pour la plupart sont magnifiques. Un vrai régal ! Mon mari m'a tout enregistré sur CD ce qui me permet une écoute facile. Dommage que le succès mérité n'ait pas été au rendez-vous. A l'occasion transmettez lui le bonjour d'Anne-Marie et d'Alain de Nice.

=> Frédéric NYEL : Merci d'avoir pris le temps de laisser une trace de votre passage ici. Je transmettrai à l'occasion.
Musicamicalement

6. Yves Feitu 15/04/2013

Un grand merci de la part d'un Breton né en 1954 à Paris "par accident" et vivant depuis plus de 20 ans au Pays Basque. Vous comprendrez que j'aime ce qui parle avec authenticité du pays, des racines. Sans être provençal, cette émouvante chanson m'évoque des souvenirs de mon enfance. Encore ce matin, j'ai rencontré une Magali prénommée ainsi en souvenir de la chanson de votre papa. Merci encore !

=> Frédéric NYEL : Merci à vous d'avoir pris le temps de laisser une trace de votre passage.
Musicamicalement

7. mandrea 21/03/2013

rue de la fontette, j'avais 6 ans et robert nyel me montrait parfois sa peinture! je lui écrivis, sans rappeler cette anecdote, au moment de sa grande époque! il me répondit! sa chanson qui me touche le plus, et ce n'est pas peu dire, c'est la ville bleue! j'écris aussi des chansons que je chante, et je le considère comme mon maître!

=> Frédéric NYEL : Merci de votre passage ici, Jacques, et d'y avoir laissé ce témoignage.

8. mandrea jacques 21/03/2013

enfant de grasse, j'ai connu robert nyel quand j'étais tout petit, à la rue de le fontette, je crois! dans les années 60, sans lui parler de cette anecdote, je lui écrivis pour lui dire mon admiration, aujourd'hui la même, et il me répondit!je suis aussi A-T-I et il est un maître pour moi!toutes mes amités et mon affection!

9. Blanchet 05/11/2012

Merci !!! Et bravo à Nyel-père pour cette belle chanson - et en plus dans son provençal naturel. Je vais en revanche vous faire caguer un chouia, mais il y a quelques petites fautes de graphie qui me piquotte un peu les yeux - à moins que ce ne soit la façon dont Robert Nyel écrivait lui-même. ;) En tout cas encore merci de nous faire retrouver cette belle chanson.

=> Frédéric NYEL : Un merci de plus qui me réjouit pour le Nyel concerné... mais qu'entendez-vous donc par "il y a quelques petites fautes de graphie" ?... Merci de vos précisions pour d'éventuelles corrections.

10. Guy 01/10/2012

Cette chanson est très belle. Je ne l'avais pas entendue depuis près de 50 ans, mais je m'en souvenais bien, et elle m'émeut encore. Merci.

=> Frédéric NYEL : Merci de votre émotion.

Voir plus de commentaires
Ajouter un commentaire