http://www.clicanimaux.com

Il suffit d'un clic pour nourrir gratuitement un animal abandonné !

Ne le dis à personne

 

Maquette pour donner une idée aux arrangeurs de la couleur musicale souhaitée.

 

J'aimais
Son sourire apaisant,
Son regard rassurant
Comme ceux du père dont je rêvais.
J'aimais
Ses bras où me blottir ;
Je pouvais m'y sentir
Alors si bien quand je pleurais.
Jamais
Je n'aurais cru qu'un jour,
Caché sous cet amour,
Surgirait tant de mal en lui !
Jamais
Je n'avais eu avant
De craintes, si souvent !
Aussi, depuis, quand vient la nuit...


« Ce sera notre secret ; n'en parle surtout pas !
Si tu en parles, après, je n’ serai plus ton papa…
Ne le dis à personne (bis) ! » J'ai ces mots qui résonnent
Dans ma tête et dans mon corps.
« Ne le dis à personne (bis) ! » Des mots qui déraisonnent,
M'assomment aujourd’hui encore.


J'aimais
Ses bisous dans mon cou,
Ses mots tendres et doux
Qui, toujours, me réconfortaient.
J'aimais
Qu’il me dise "je t'aime" ;
Et peu importe même
Si c’était vrai ou s'il mentait !
Jamais
Je n'aurais pu penser
Que cet amour, censé
Être un château-fort protecteur,
Serait
Un beau jour, sans raison,
Cette horrible prison
Où désormais je pleure, j'ai peur !...


« Ce sera notre secret ; n'en parle surtout pas !
Si tu en parles, après, je n’ serai plus ton papa…
Ne le dis à personne (bis) ! » J'ai ses mots qui résonnent
Dans ma tête et dans mon corps.
« Ne le dis à personne (bis) ! » ; Des maux qui m'emprisonnent,
Me blessent aujourd’hui encore.


Jamais
Le temps n’effacera
Mes blessures ; tout sera
Gravé en moi à l’imparfait !
J'aimais
Son sourire apaisant,
Son regard rassurant
Comme ceux du père dont je rêvais..

 

"Ce sera notre secret ; ne le dis à personne !" ...


Paroles & musique : Frédéric NYEL © Texte : 23/12/2009 - Musique : 29/01/2021

Commentaires (2)

1. Val (site web) 02/03/2021

Bravo, un texte qui me parle. Bien ta musique aussi.

=> Merci à toi, Val, d'avoir pris le temps d'écouter, et de laisser quelques mots.
Fred

2. IRR Anne-Marie 09/02/2021

Bonsoir Frédéric
Magnifique chanson, dont le texte écrit en 2009, était prémonitoire de toute l'actualité d'aujourd'hui. Une chanson pleine de sensibilité mais qui reflète si bien la dure réalité.
Merci et bonne chance pour la suite
Anne-Marie

Frédéric NYEL :
Bonsoir Anne-Marie.
Merci de votre émotion.
Depuis le temps que la mélodie était dans mes cartons, je suis heureux de l'avoir habillée d'une orchestration pour l'enregistrer, afin de la mettre aujourd'hui en écoute.
Triste actualité hélas...
J'espère que mes mots sauront trouver un écho aux maux de certain(e)s.

Ajouter un commentaire