Créer un site internet

Acrostiche pour la garder

Si au fond de ton coeur il y a ce dilemme,
Y sauras-tu puiser l'amour qui brûle encor ?
Laisseras-tu mourir ces milliers de "Je t'aime" ?
Vers quel futile orgueil, dérisoire décor,
Iront-ils s'évanouir en piètres souvenirs,
Etouffés, oubliés, sans regrets, sans adieux ?...

J'avais gardé pour toi, sans plus les contenir,
En moi des mots d'amour si chauds, si mélodieux !

Tu as pris mon chagrin pour un puéril caprice,

As cru bon le défier en espérant gagner ;
Il est un cri d'amour perdu, comme un supplice,
Mourant sous ton dédain qui le voit s'éloigner...
Entends cet appel ! vois mon coeur pour toi saigner !

 

Texte écrit le 10/09/2005
Frédéric NYEL © (alias FredOueb)

Ajouter un commentaire

 
×