http://www.clicanimaux.com

Il suffit d'un clic pour nourrir gratuitement un animal abandonné !

Prétendant à sa petitesse

Un charme s'est posé

Sur mes fantasmes les plus fous.

J'avais pourtant osé,

Goûté à tout jusqu'à mon soûl.

 

Je me croyais solide

Et paradais, fier comme un paon,

Provoquant les timides

Afin de rire à leurs dépens,

 

Et voilà qu'aujourd'hui

Mon panache est tombé plus bas

Que terre, semblant avoir fui,

Lâche ! le navire et ses rats.

 

*     *     *     *     *     *

 

Un charme s'est posé,

En douceur, comme un papillon,

Comme pour apaiser

Mes ardeurs, mon orgueil de lion.

 

Moi qui croyais que rien

N'aurait ébranlé mon prestige,

Tombé de haut, j'en viens

A savoir ce qu'est le vertige !

 

Et voilà qu'aujourd'hui

Le félin n'a plus sa superbe.

Piteux, il est réduit

À ruminer, honteux, son verbe...

 

*     *     *     *     *     *

 

Un charme s'est posé,

Arrêtant tout autour de moi.

Cassé, décomposé,

Dans ses yeux vert d'eau je me noie.

 

J'ai posé ma couronne

Sur le trône où j'ai abdiqué ;

Je suis chat, je ronronne,

Presque soumis, domestiqué.

 

Me voilà aujourd'hui

Sans artifice ni altesse.

Sans royaume, je suis

Prétendant à sa petitesse.

 

 

Texte écrit les 28/10 et 30/11/2010.

Frédéric NYEL © (alias FredOueb)

Commentaires (1)

1. Romane 04/12/2011

J'adore ! La raison en est simple : c'est la découverte de la réalité, la juste valeur remise en question, et dieu sait si cela nous arrive souvent, tout au long de la vie.
Voilà.
Amicalement,
Ro

=> Frédéric NYEL : Une juste réalité ?...

Ajouter un commentaire