Bleu

 

Bleu,
Comme un ciel où brille un soleil radieux
Qu'honore un chant d'oiseau mélodieux ;
Cliché d'un été ambitieux.
Bleus,
Comme tous ces mots échangés au creux
De l'oreiller, murmures désireux
De rendre tous les cœurs heureux.

 

Refrain :

Bleus,
Mais comment pourrais-je oublier ses yeux ?
Jamais je n'avais vu si merveilleux !
Comme un adolescent fou amoureux,
Emporté par ses sentiments fougueux,
Je me suis laissé prendre au jeu.

 

Bleus,
Comme ces draps de soie, écrin précieux
De son corps, tableau délicieux,
Qui se dévoile gracieux
Bleu,
Comme ces rêves que l'on fait à deux
Pour stimuler quelques espoirs frileux ;
Mais n'est pas magicien qui veut !...

 

Au refrain

 

Bleue,
Comme cette fleur chère aux amoureux,
Au doux parfum enivrant, langoureux,
Qui guérit les cœurs douloureux.
Bleues,
Comme les flammes au cœur d'un grand feu
Qu'on n'attise plus, mourant peu à peu,
Tel un amour trop orgueilleux.

 

Au refrain

 

Bleu,
Comme l'océan qui devient houleux,
Réveillant l'horizon silencieux ;
Le temps est parfois capricieux...
Bleues,
Comme les marques d'un passé odieux,
Une histoire aux souvenirs insidieux,
Aux adieux fastidieux.

 

Au refrain

 

 Texte écrit le 10/08/2000, à "musiquer"

Frédéric NYEL © (alias FredOueb)

Ajouter un commentaire

 
×