Créer un site internet

Rue de la Providence

Ell' pleurait rue d' la Gaîté...

J'ai pas pu m'empêcher

De trouver ce beau tableau

Très rigolo.

 

Elle était belle ! Et ses larmes,

Noyaient un regard plein d' charme ;

J'étais par ses yeux mouillés

Emerveillé.

 

Refrain :

J'aurais voulu allez lui dire

D'oublier rue du Souvenir

Ce qui la rendait malheureuse.

Mais je l'ai laissée s'en aller

Au bout d' la rue de l'Arrivée,

Toujours pleureuse...

 

Je l'ai revue, un jour radieux,

L'air triste, Cité Joyeux.

J'ai souri d'vant l'évidence,

Coïncidence ?...

 

Son regard a croisé l' mien ;

J' n'ai pas osé prendr' sa main

Pour lui offrir du bonheur,

Cité des Fleurs.

 

Au refrain

 

Combien de rues, de boul'vards,

D'avenues au nom bavards,

Accueill'ront mon inconnue,

Ses déconv'nues ?

 

J'aim'rais tant que le hasard

M'autorise à la revoir,

Souriante et sans interdits,

Rue d' Paradis...

 

Texte écrit les 1er, 2 et 3/09/2010, à "musiquer"
Frédéric NYEL © (alias FredOueb)

Ajouter un commentaire