http://www.clicanimaux.com

Il suffit d'un clic pour nourrir gratuitement un animal abandonné !

Toi tu dors (Petit Bout)

Petit Bout,
Tu t'en fous,
Toi tu dors.


Eux, debout,
Comm' des fous,
Ils s'engueulent encor.


À coups d'arguments hypocrytes,
Ils essaient de refair' le monde,
Pendant, que toi, pauvre petite,
Tu essaies de dormir quelques secondes.

 

Refrain :

Ils cherchent à avoir raison ;
Mais ont-ils raison de chercher ?
Pendant que toi, Petit Bouchon,
Tu cherches tout juste à les oublier...

 

Petit Bout,
Tu t'en fous,
Toi tu dors.


Eux, debout,
Malgré tout,
Abreuv'nt leurs désaccords.

Par des explications insensées,
Ils essaient de gagner leur lutte,
Pendant, que toi, petite fée,
Tu essaies de dormir quelques minutes.

 

Au refrain

 

Petit Bout,
Tu t'en fous,
Toi tu dors.

Eux, debout,
Veul'nt surtout
Dire que l'autre a tort.

Avec des exemples crétins,
Chacun s'improvise orateur,
Pendant, que toi, Petit Lapin,
Tu essaies de dormir deux ou trois heures.

 

Refrain :

Ils cherchent à avoir raison ;
Mais leur raison n'a pas d'oreille.
Tandis que toi, Petit' Marion,
Tu cherches juste le sommeil.

 

Texte écrit le 9/10/1988, à "musiquer"

Frédéric NYEL © (alias FredOueb)

Commentaires (1)

1. SOPHYA 28/05/2012

Bonjour Fred,
Très joli texte, touchant, émouvant, délicat. Toute la bêtise et l'égoïsme des adultes contre la fragilité et l'innocence de l'enfant... Les discours inutiles des parents qui ne se rendent pas compte que seul compte l'équilibre de leur enfant...
J'aime beaucoup la progression rendue par les secondes, les minutes et les heures.
C'est bizarre, je n'avais pas remarqué ce texte avant. L'as-tu mis récemment sur ton site ?

=> Frédéric NYEL : Bonjour Sophya.
Ce texte a été publié le 14/04/2010 (avec écoute).
Merci d'être venue te promener par ici et d'y avoir laissé ton émotion.
A bientôt

Ajouter un commentaire